Le Leprechaun, symbole irlandais

Je vous avais parlé lors de mon bilan sur 2010 que j’introduirai cette année les créatures magiques et mystérieuses. On va commencer avec le petit peuple des elfes, fées et lutins, et plus particulièrement, le Leprechaun, ce lutin irlandais si connu, dont on retrouve bon nombre de représentations aux alentours de la St Patrick.

Leprechaun

Le Leprechaun est un petit homme qui ne dépasse pas 90cm de haut, habitant en Irlande. On le trouve partout sur l’île d’Emeraude, mais il serait né sur le mont Ben Bulben, en Sligo, au Nord-Ouest de l’Irlande. Il construit des demeures confortables et propres à l’abri des haies, des pierres levées et des talus plantés d’arbres dont les racines lui servent de charpente.

C’est un gourmand, qui n’aime pas beaucoup la cuisine irlandaise, principalement composée de pommes de terre. Il adore par contre leur pain-soda, qu’il prépare à merveille en le parfumant aux herbes.

Farceur, mais bougon, c’est un cordonnier hors pair. Mais ne lui confiez pas vos chaussures abîmées : incapable de terminer le travail qu’on lui demande, il n’en réparera qu’une seule par paire !

C’est un gardien de trésors, et il sait toujours où l’or est enterré. On dit que c’est lui qui a la surveillance des trésors enfouis du Tuatha de Danann, des Sidhe (les elfes irlandais) et du Petit Peuple. On dit qu’il se sert des arcs-en-ciel pour indiquer aux hommes qui le méritent l’emplacement des chaudrons d’or qu’il a enterrés.

Si vous parvenez à le surprendre avant qu’il ne vous remarque, il se montrera serviable, acceptera de vous raconter une histoire ou de vous chanter une chanson. Son répertoire de contes et de chants est inépuisable ! Il sera même sans doute assez gentil pour vous montrer directement l’emplacement de l’un de ses trésors. Si par contre, c’est lui qui vous trouve, alors attention !

Farceur, moqueur, voire cruel, il n’hésitera pas à vous jouer un tour ! Pour s’attirer ses faveurs, rien de mieux qu’un peu de lait, du tabac à priser ou du bon whiskey (pas du whisky, qui est la version écossaise de cette boisson !). Il n’hésite pas à se moquer des avares et des voleurs, qu’il attire dans des pièges dont ils auront beaucoup de mal à en sortir.

Il est aussi un excellent violoniste, et il aurait initié les grands musiciens irlandais au maniement de l’archet de leur fiddle. Il est aussi un excellent joueur de hurling, le sport national irlandais, mais s’il triche, il vaut mieux éviter de le lui faire remarquer. Tout est affaire de tact et de politesse lorsqu’on a affaire à un Leprechaun !

De nombreux contes irlandais parlent du Leprechaun, et j’en ai choisi deux :

Une vieille légende irlandaise raconte qu’un jeune garçon était si pauvre qu’il en était presque réduit à mendier. Il gagnait sa vie en poussant les chariots de tourbe, qui était alors un combustible très répandu. Il était calme, introverti, et, disons-le, un peu laid. Mais il adorait lire, et s’adonnait à cette passion dès qu’il en avait l’occasion et les moyens. Au cours d’une de ces lectures, il découvrit l’existence des Leprechauns, et des trésors qu’ils gardent bien enfouis. Il se dit que c’était pour lui une chance de sortir de sa misère, et de pouvoir acheter tous les livres qu’il voudrait.

Alors, pendant qu’il poussait ses chariots de tourbe, il tendait l’oreille pour essayer d’entendre le bruit d’un martèlement en provenance des haies sur le bord du chemin, signe qu’un Leprechaun y réparait une chaussure. Après des semaines d’attente, il finit par entendre le bruit tant espéré. Un beau soir, au coucher du soleil, il vit un Leprechaun travaillant sous une grande feuille d’oseille.

Leprechaun travaillant

Leprechaun au travail (crédits : Roland et Claudine Sabatier)

Il se glissa silencieusement derrière lui, le prit brusquement par le col de son vêtement, et le menaça de ne pas le lâcher tant qu’il ne révélerait pas l’emplacement d’un de ses trésors. « Inutile d’employer la menace avec moi », répondit le Leprechaun, « car nous sommes du même sang, toi et moi ».

En effet, le jeune garçon avait du sang nain dans les veines, ce qui fait qu’il appartenait en partie au Petit Peuple, et qu’il avait donc le droit de réclamer le trésor. Il lâcha le Leprechaun, qui le conduisit jusqu’à un fort abandonné, comme il y en a tant en Irlande. Ils franchirent une porte au cœur d’une épaisse muraille. A l’intérieur, le sol était littéralement couvert d’or. « Prends tout ce que tu veux, mais fais vite, car lorsque la porte se fermera, ce sera pour toujours ! » lui dit le Leprechaun.

Le garçon se dépêcha, chargea ses bras et ses habits d’autant d’or qu’il put et sortit du vieux fort. La porte se referma alors dans un grand fracas. Lorsqu’il voulut remercier le Leprechaun, celui-ci avait déjà disparu.

Le garçon changea complètement de vie : il déposa son or dans une banque à Dublin, et le dépensa sagement. Il jouit de cette fortune toute sa vie durant, et devint fort cultivé. Ses descendants continuèrent à profiter de cette fortune jusqu’à nos jours.

Si cette histoire se termine bien, ce n’est pas le cas de toutes. En effet, je vous l’ai dit, les Leprechauns sont des êtres farceurs, qui jouent parfois de très mauvaises blagues.

Ainsi, un Leprechaun dévoila un jour à un paysan que sous une certaine touffe de séneçon se trouvant dans son champ, il trouverait un fabuleux trésor. Le paysan n’avait rien pour creuser sous la main, alors il rentra chez lui chercher un outil. Prévoyant, il pensa quand même à marquer d’abord le bon plan de séneçon en lui attachant un ruban rouge. Lorsqu’il revint avec ses outils, il vit que tous ses plans portaient un ruban rouge, et que le Leprechaun avait disparu.

Sources :

légendes trouvées en source libre sur Internet.

Descriptif du Leprechaun issu de La Grande Encyclopédie des Lutins par Pierre Dubois, Roland et Claudine Sabatier.

15 reflexions sur “Le Leprechaun, symbole irlandais

  1. Aline

    Merci pour cette petite histoire et ces informations.
    Cela fait 15 minutes que j’essaie de trouver une histoire à raconter à mes petits monstres à l’école afin de leur parler de la Saint-Patrick. Malheureusement je n’ai rien trouvé de bien jusqu’à ce que je tombe sur ton site!

    Merci.

    1. Gwenn Auteur de l'article

      Je ne peux pas vous en dire grand chose malheureusement. J’en ai vu souvent en Irlande, mais je n’en ai jamais goûté (je suis assez pain blanc), donc tout ce que je peux faire, c’est vous renvoyer vers Internet…
      Le site officiel de l’office de tourisme irlandais en parle sur cette page, avec une explication (un pain complet) et même une recette.

  2. Emmanuelle Spang

    Bonjour. J’adore la légende du leprechaun, je suit aller en Irlande avec mon école en terminale, c’est un pays manifique mais je me pose une question. serait t’il posible que j’ai ramener un lutin d’Irlande chez moi?

    1. Gwenn Auteur de l'article

      Pourquoi pas ? Ils sont malicieux après tout, et pourraient très bien se cacher dans vos bagages s’il leur en prenait l’envie. Néanmoins, la plupart des êtres du peuple féérique tiennent à leur région, et il vous sera sans doute plus facile de rencontrer des lutins locaux qu’irlandais près de chez vous 🙂

  3. brittanie

    c’est tro bien les leprechaun jy crois ya mon corespondant irlandais et chez et il et venu direlande et les autre personnes aussi on un correspondandant je crois meme ke sai un leprechaun

  4. Florent

    Bonjour (ou bonsoir, c’est selon).
    J’aime beaucoup la mythologie celtique, mais je dois avouer que je ne m’y connais pas, ou alors seulement les grandes lignes. Donc merci pour ce blog. Les informations que tu donnes corroborent celles que j’avais déjà trouver, mais tu apportes plus de détails. J’aimerais juste savoir d’où tu tiens tes sources (non pas que je doute de ce que tu amènes, mais simplement pour essayer d’être au plus près du mythe et de la légende.

    En tous les cas, je te souhaite bonne continuation.

    1. Gwenn Auteur de l'article

      Bonsoir !
      Merci pour ta visite et ce commentaire ! Désolée pour le temps de réponse, j’avais un peu laissé tomber ce blog, mais j’espère bien m’y remettre sérieusement.
      Honnêtement, mes sources varient. J’essaie de toujours citer mes sources pour chaque article, mais parfois, c’est juste un amalgame indescriptible. J’ai de plus en plus de livres de mythes et légendes, chez moi, et je m’en sers de plus en plus, comme ici, La Grande Encyclopédie des Lutins, de Pierre Dubois (qui fait partie d’une trilogie, d’ailleurs, avec ses frères et soeurs les elfes et les fées 🙂 ).

  5. Angama

    Gwenn je m’appelle Camille et moi aussi j’adore ses histoires, ses légendes…. cette impression de magie incroyable alors qu’au plus profond de nous la raison nous cries « ce n’est qu’une légende, c’est impossible » je ne sais pas si j’y crois mais j’en ai envie de découvrir des choses et voir les choses d’un nouveau regard…je sais qu’il y a très peu de chance que vous lisiez mon commentaire mais je voulais vous le dire . J’ai 13 ans et je sais que je ne devrais pas commenter sur des sites internet bref en esperant que vous jeterez au moins un regard a ce, commentaire merci de raconter ses légendes .

    1. Gwenn Auteur de l'article

      Bonjour Camille,
      Je pense qu’à 13 ans, on peut tout à fait commenter sur un site comme le mien 😉 Ma petite sœur a ton âge, et si parfois je me demande si elle peut lire tout ce qui est écrit ici, la réponse n’a jamais été non 🙂 Il faut juste faire attention où on va et à ce qu’on dit.
      L’envie de découvrir avec un autre regard, c’est une très belle chose, surtout à ton âge. Garde cette curiosité et cette ouverture d’esprit, elles te faciliteront la vie plus tard.
      Sois toujours la bienvenue, et n’hésite pas à commenter à nouveau : je lis TOUS les commentaires. 🙂

      1. Camille

        merci beaucoup et oui je commenterai de nouveau et j’ai lu le mythe de Psyché et Eros et je trouve ça super même si je ne m’imaginai jamais lire une histoire de ce genre ^^ le truc le plus bizarre c’est que c’est grâce a une recherche, pour un cours que je suis tomber sur site! Et je ne suis pas du tout déçu! 😀

        1. Gwenn Auteur de l'article

          Voila qui fait plaisir à lire !
          C’est super que tu découvres des choses auxquelles tu ne t’attendais pas ! C’est aussi un peu le but de ce blog, je suis contente qu’il remplisse sa fonction 🙂

Laisser un commentaire