Le Monde des Créatures Merveilleuses / Le Monde Moderne / Les Hybrides / Les Monstres Aquatiques / Les Monstres Terrestres

L’hydre, le phoenix, le dragon… décrits par le père de la zoologie moderne

De tous temps, les hommes ont voulu classifier le monde qui les entourait : animaux, plantes, phénomènes naturels… La faune est un des domaines qui a le plus évolué, avec des systèmes de classification considérablement différents selon les époques.

La zoologie moderne, la façon que nous connaissons aujourd’hui de classifier les animaux en mammifères, oiseaux, reptiles… nous vient d’un érudit suédois du 18ème siècle : Carl Linnaeus. En effet, son oeuvre Systema Naturae est considérée par beaucoup d’experts contemporains comme la fondation de notre mode de classification actuel.

Carl von Linné, plus souvent appelé Linnaeus, est un savant réputé de l’époque, spécialisé dans la botanique et la médecine. Féru donc de biologie, il a entreprit le travail titanesque de complètement repenser le système de classification des minéraux, des plantes et des animaux d’alors.

La Systema Naturae est l’oeuvre d’une vie. Alors que la première édition contenait simplement 12 feuillets, la douzième et dernière en comptait pas moins de deux cents. Entre temps, en plus des enrichissements de la classification donnée, des corrections nombreuses ont été apportées. Ainsi, par exemple, les baleines sont passées de la catégorie « poissons » à « mammifères ».

Même si les experts d’aujourd’hui s’attardent principalement sur les trois dernières éditions, les premières ne sont pour autant pas dépourvues d’intérêt. Notamment, on découvre dès la première édition une rubrique étrange dans le règne animal : loin du tableau complexe dressé pour classifier les animaux, une liste intitulée « Paradoxa » reprend quelques animaux légendaires, dont toutefois l’existence peut sembler plausible.

Parmi ces animaux, on retrouve des créatures mythiques comme l’hydre, le phoenix ou le « monocéros » (une licorne, d’après ce que j’ai compris du texte latin), mais aussi des animaux dont l’existence a depuis été avérée, comme le pélican .

Malheureusement, je ne comprends pas le latin (mes années d’études au collège sont loin d’être suffisantes pour comprendre un texte à vocation scientifique du 18è siècle), et je ne fais que déchiffrer.

 

Néanmoins, cela peut-être intéressant pour vous, et je vous invite donc à feuilleter ce texte (très court), si vous vous intéressez à la nature en général.

Je trouve personnellement intéressant de voir qu’un scientifique de l’époque, même versé dans le catholicisme, ait jugé concevable de considérer ces animaux comme existants. Certes, ils sont bien séparés du règne animal avéré, mais ils sont quand même mentionnés, dans cette grande tentative de classification qu’il entreprend.

Et vous ? Qu’en pensez-vous ? Cela vous surprend-il ?

Sources :

Cryptids spotlighted in a text viewed as the foundation of modern zoology (article sur io9)

Systema Naturae, de Carl Linnaeus

Aller plus loin :

Systema Naturae, sur Wikipédia, pour plus d’explications sur l’oeuvre et des liens vers des éditions suivantes

Carl von Linné, toujours sur Wikipédia, pour mieux comprendre qui il était.

5 commentaires

  1. Salut Gwen,

    Surpris, non, aujourd’hui encore, on cherche encore à savoir si des animaux mythiques, comme le kraken et le serpent de mer ont une existence reelle, le grand calamar des abysses a été rencontré et on se demande toujours en quoi consiste l’enigme du monstre du loch ness ou kelpie.

    Au sujet des dragons, j’ai vu il y a quelques temps une fiction documentaire « Dragons et s’ils avaient existé », les arguments développes rendant possible l’existence de dragons est assez etonnante.

    Pas question ici de se mettre a y croire, mais les du coup on passe quand meme de l’impossible eu possible.

    Ceci dit rien que pour les sequences de dragons, notemment la danse amoureuse en plein ciel ca vaut le coup

    Encore merci pour ton article

    Christian

    • Bonjour Christian,

      Décidément, tu restes une source précieuse d’informations :) Je vais jeter un oeil à ce docufiction.
      C’est vrai que ces dernières années, on assiste à un retour en force de la tentation de vouloir démontrer que toutes ces légendes ont bel et bien existé. Tentative d’apporter une certaine rationalité à ces légendes, pour les « domestiquer » dans notre monde à vocation scientifique ? Ou au contraire « rébellion » contre cette civilisation qui veut tout expliquer sans laisser de part au mystère, en montrant qu’il y aura toujours une part d’inconnu ?

      J’étais juste particulièrement surprise qu’un homme de cette époque considère possible l’existence de ces créatures mythiques. On est à la grande époque de classification du savoir connu (l’Encyclopédie en France…), et je n’imaginais simplement pas que ce savoir connu pouvait englober les légendes populaires.

  2. Bonsoir Gwenn ,

    Ces Créatures d’Entre deux Mondes , Relient l’Ancien au Notre Moderne ,
    Par le Fil de Sillons en Veines , Au Coeur de Maint Reflets de l’Onde ,
    Leurs Energies étant Profonde , Elles sont Gravés à Fleur des Chênes ,
    Vestiges d’une Magie Souterraine , Neuvième Merveille d’un Choeur de Ronde.
    ~
    NéO~
    ~
    Depuis maintenant des Millénaires , Leurs Présences est Conté d’Esprit ,
    N’est pas en Soi Symbole de Vie , Influencer l’Imaginaire ?
    ~
    Becs du Dragon ;)

    http://nous-les-dieux.org/L'%C3%A9nergie_secr%C3%A8te_de_l'univers/10/A_la_recherche_des_veines_du_dragon

    • Oh, je suis persuadée en effet que rien que le fait de faire travailler nos imaginations pendant des générations est la preuve de l’existence, d’une manière ou d’une autre, de toutes ces créatures merveilleuses.
      Et si maintenant même des scientifiques s’y mettent… (Enfin, « maintenant »… dans le sens « enfin, après tous les autres », plutôt que « contemporain » )

  3. :) becs Contant Pour Un , A la Lisière de Tout ces Mondes ,
    Ce Multivers où l’Hors Abonde , De Grands Rêveurs Contemporains .
    ~
    NéO~
    ~
    Belle Journée

Laisser un commentaire